BIENVENUR SUR NOTRE CANAL TÉLÉSION

  Voilà donc des gens simples, des gens du commun, sans aucune autorité morale en Israël, qui commencent à proclamer, face à la foule, qu'un homme exécuté, cinquante jours auparavant, comme malfaiteur avec deux autres malfaiteurs, est le Christ, le Seigneur glorieux attendu ; que cet homme, jugé et condamné par les autorités religieuses établies par l'Eternel même, Dieu l'a ressuscité des morts, et qu'il est prêt à venir pour rétablir toutes choses. Plus encore, voilà ces hommes, qui, sans détour, accusent le peuple d'être directement responsable de la mort du saint et du juste : « Vous l'avez cloué à une croix et vous l'avez fait périr », « ce Jésus que vous avez crucifié ». Quelle audace !

gallery/logo para mistry rapha5 copia

Lire Actes 2 à 4.

Le chapitre 2 des Actes nous rapporte que les disciples furent tous remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'énoncer ; ils annonçaient les « choses magnifiques de Dieu », certainement ce que nous trouvons plus loin dans le discours de Pierre : Dieu avait donné à Israël un Seigneur et un Christ, ce Jésus même, qu'Israël venait justement de crucifier.

« Ils annonçaient la parole de Dieu avec hardiesse » (Actes 4 : 31)

tele rapha  live   s'abonner

gallery/114-1148645_download-bouton-s-abonner-youtube