gallery/nouvo logo 12 copia

Notre mission

Lire Actes 2 à 4.

 

Le chapitre 2 des Actes nous rapporte que les disciples furent tous remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'énoncer ; ils annonçaient les « choses magnifiques de Dieu », certainement ce que nous trouvons plus loin dans le discours de Pierre : Dieu avait donné à Israël un Seigneur et un Christ, ce Jésus même, qu'Israël venait justement de crucifier.

« Ils annonçaient la parole de Dieu avec hardiesse » (Actes 4 : 31)

 

          Voilà donc des gens simples, des gens du commun, sans aucune autorité morale en Israël, qui commencent à proclamer, face à la foule, qu'un homme exécuté, cinquante jours auparavant, comme malfaiteur avec deux autres malfaiteurs, est le Christ, le Seigneur glorieux attendu ; que cet homme, jugé et condamné par les autorités religieuses établies par l'Eternel même, Dieu l'a ressuscité des morts, et qu'il est prêt à venir pour rétablir toutes choses. Plus encore, voilà ces hommes, qui, sans détour, accusent le peuple d'être directement responsable de la mort du saint et du juste : « Vous l'avez cloué à une croix et vous l'avez fait périr », « ce Jésus que vous avez crucifié ». Quelle audace !

bienvenue sur rapha radio télé

Rev,Pasteur Job Fenelon

gallery/pict01
gallery/pict03

« Celui qui aura honte de moi et de mes paroles, le fils de l'homme aura honte de lui... » (Luc 9 : 26). Mais, dirons-nous, nous n'avons pas honte du Seigneur, nous ne craignons pas de dire que nous sommes chrétiens. Oui, mais craignons d'avoir honte de « ses paroles », de ses paroles rapportées dans leur totalité ; celles qui font grâce et celles qui condamnent, celles qui sont tolérées par tous et celles qui sont une folie et un scandale pour tous... ; et d'avoir honte, aussi, de celles qu'il faudrait dire, mais qui nous jugent et nous condamnent nous-mêmes.

Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée ”

“ Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations ; et alors viendra la fin. ” — MATTHIEU 24:14.

Ce que cela signifie : L’évangéliste Luc raconte que Jésus “ cheminait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu ”. (Luc 8:1.) Jésus lui-​même a dit : “ Il me faut annoncer la bonne nouvelle du royaume de Dieu, car c’est pour cela que j’ai été envoyé. ” (Luc 4:43). Il a demandé à ses disciples d’aller eux aussi prêcher la bonne nouvelle dans les villes et les villages ; plus tard, il leur a précisé : “ Vous serez mes témoins [...] jusque dans la région la plus Lointaine de la terre. ” — Actes 1:8 ; Luc 10:1.

gallery/mixing-radiotele rapha b copia
gallery/mixing-radiotele rapha b copia
gallery/emettant depuis gonaives
gallery/app poster copia
gallery/apple  poster copia

Tres Bientot

gallery/logo_paypal_principal copia
gallery/nivelalabanza pasteur copia

L’attitude des premiers chrétiens : Les disciples de Jésus n’ont pas perdu de temps. “ Chaque jour, dans le temple et de maison en maison, ils continuaient sans arrêt à enseigner et à annoncer la bonne nouvelle concernant le Christ. ” (Actes 5:42). La prédication n’était pas réservée à une élite. D’après l’historien de la religion August Néander, “ Celse [détracteur des chrétiens du IIe siècle] reproch[ait] au christianisme comme un opprobre ‘ d’avoir pour ses plus zélés prédicateurs des ouvriers en laine, des savetiers, des corroyeurs, des hommes ignorants et grossiers* ’ ”. Dans son livre Les premiers siècles de l’Église, Jean Bernardi a écrit : “ [Les chrétiens devaient] partir pour parler partout et à tous. Sur les routes et dans les villes, sur les places et dans les maisons. À temps et à contretemps. [...] jusqu’aux extrémités de la terre*

 

Qui remplit ce critère aujourd’hui ? “ L’échec de l’Église à prendre la prédication et l’enseignement au sérieux est l’une des raisons du malaise spirituel général de nos jours ”, écrit le prêtre anglican David Watson. Dans son livre Pourquoi les catholiques s’en vont-​ils ? (esp.), José Luis Pérez Guadalupe a commenté les activités des évangéliques, des adventistes, etc., et a observé “ qu’ils ne vont pas de maison en maison ”. Au sujet des Témoins de Jéhovah, il a écrit : “ Ils vont systématiquement de maison en maison. ”

Voici une observation intéressante et réaliste faite par Jonathan Turley dans une revue (Cato Supreme Court Review, 2001-2002) : “ Prononcez les mots Témoins de Jéhovah et la plupart des gens pensent tout de suite à des prédicateurs qui vous rendent visite à des heures qui vous dérangent. Pour les Témoins de Jéhovah, faire du prosélytisme de porte en porte ne sert pas seulement à propager leur doctrine, c’est l’essence même de leur foi

gallery/inscribir youtube copia
gallery/emettant depuis gonaives

France : 33180140618

Canada: 18676751697

USA :  17127750271

            17018010946

gallery/call to mobeli linsten

Call to mobil

Flag Counter